RSS

Sur le bleu et sa grammaire…

13 Mai

aba

Le travail sur la lumière me touche particulièrement. Ce bleu aux respirations multiples travaillé en « feuilletage » est saisissant sans oublier l’aplat qui ourle magnifiquement les reliefs.
Il y’a du rythme et un mouvement très perceptible avec ce je ne sais quoi a l’arrêt. Peut être s’agit-il de notre souffle que l’on retient pour ne pas perturber le jeu des ombres qui glisseraient le long des murs.
Étincelante installation dirait le commun des regardeurs que je suis.
Jura bernois.Aquarelle 2016
Tableau de Nassereddine Abbassi.

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 mai 2016 dans Arts Visuels

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :