RSS

Les superpositions…

19 Mai

                                   DZ 3 DZ1 Dz 8 Dz7w1

« Beaucoup de gens disent : je suis homo aussi, mais je n’ai pas besoin de barbe et de robe pour l’exprimer. Je peux simplement dire à ceux qui ne se rendent pas encore compte s’ils sont homos ou pas que je ne veux pas les effrayer »

Conchita Wurst ex Thomas « Tom » Neuwirth tente de calmer le jeu en ces termes après le concert de contestations qu’elle a suscité avec son look quelque peu original,on va dire,lors de l’eurovision 2014,une sorte de niveau maximum d’inadéquation entre le visuel et le concept.
Au delà de sa performance musicale consacré(e),Conchita/Tom recrée un « gender » nouveau: « une femme/homme » féminisée,masculanisé et tellement érotisé.
Une esthétique sans précédent qui retouche en profondeur et remodèle la légende de « la belle et la bête ».
Conchita gratte a la pelle de fer les fondements d’une société très normée en usant et abusant d’un mélange de peur ,de fascination et de cran.
Elle ne lâche rien,pas l’once d’une concession et récupère l’espace visuel de la citée ,celui la même qui se rétrécie chaque jour un peu plus devant « l’heterosexuellement correct ».
Conchita se revendique des deux genres et jette avec cruauté le trouble sur nos frontières physiques .
Nos cases sociales se surchargent et nous sommes désormais devant un avant et un après Conchita .

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 mai 2014 dans musiques et videos

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :