RSS

Crispation…

11 Oct

Samedi matin,il pleut, il fait gris et suinte le regret de l’été…Une femme,deux,quatre et une palette très variée du » moi »,du « nous » mais au fond il s’agissait surtout de l’image que chacune d’elles se faisait de sa petite romance…
Que peut-on s’accorder comme contradictions quand on « se joue » en direct?
Nous épousons les modèles,accentuons les reliefs pour arrondir les angles voire les lisser au delà des vagues fantomatiques du « plus jamais cela » ou cet autre « Ah,si je savais »…Les mots tombent par paquet pour raconter le maintenant et plus prudemment les lendemains.
Des femmes prennent la pause,se parlent en jouant les accords,les désaccords et il n’y a rien d’original a cela si ce n’est que les autoportraits « marbrés » révèlent, généralement,les solitudes orphelines.

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 octobre 2014 dans A pile et face

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :