RSS

Les geographies friables,

20 Août

Une performance assez rare que celle d’écrire le  clos / ouvert en seulement trois tonalités savamment travaillées puis déclinées en un collier de modalités graphiques des bleu, rouge, jaune. 
Le procédé visuel très sommaire en apparence déstructure en profondeur pour rendre merveilleusement lisible la fluidité, la vapeur, le ciel en les épinglant a une solide « cascade » de maisons… Sublime mouvement. 
Nous sommes décidément devant le récit d’une tension sur le réel, voire une vie de frontières qui par la seule volonté de l’Artiste Peintre pourrait échapper a la solitude intérieure et offrir de nouveaux coordonnées temporelles.
Toile de l’Artiste Peintre Algerien, Chafa Ouzani.
Chafa 3

 
2 Commentaires

Publié par le 20 août 2017 dans Arts Visuels

 

Étiquettes : , ,

2 réponses à “Les geographies friables,

  1. Abder M'bo MT

    19 septembre 2017 at 02:47

    « C’est exactement ainsi que défile notre vie avant l’ultime départ. Le récit par les formes et les nuances, d’une existence de son début, à son dénouement. Les souvenirs s’étalent du plus précis au plus vague. Une impressionnante et magnifique toile dont l’harmonie nous réconcilie avec notre passé notre présent et notre futur. »

    J'aime

     
    • Jasmins de nuit

      19 septembre 2017 at 10:12

      Vous faites bien de le souligner, nos maisons seraient donc nos âmes. Merci de votre passage sur cet espace.

      J'aime

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :