RSS

Fantôme de femme…

13 Déc

 

danish
Vous êtes jeune,belle,talentueuse , insouciante, vous vous appelez Gerda Wegener et vous demandez exceptionnellement a votre mari de poser pour vous en… femme.
Gerda qui vivait de »sketching « de portraits en série sans grand succès, jusque la, vient de bouleverser par un seul geste, la palette chromatique et sa propre vie en déclinant une oeuvre en tiroirs sur « l’être/ femme ».
Le réalisateur Tom Hooper tentera tout au long de son dernier  film « The Danish Girl » de scruter, disséquer,repenser et arpenter le ressenti feminin avec une tendresse et une pertinence désarmantes.
« The Danish Girl » est définitivement une déclaration d’amour a la Femme qui tour a tour aime, souffre, construit et pardonne a fleur de femme si tant il nous est possible de dépeindre l’abnégation infinie de la mère, épouse, amoureuse mais egalement croqueuse d’homme capable du meilleur comme du pire.
Gerda Wegener  qui vit aux premières loges la transformation de son mari en femme, apprendra a mieux connaitre sa rivale Lili dans la douleur et la solitude la plus absolue.
Un portrait en couches successives d’une créature/ maîtresse qui  souffle tout sur son passage a commencer par le mariage de ce jeune couple d’artistes peintres.
Lili optera ainsi, au grand désespoir de Gerda, pour sa toute nouvelle frémissante vie de femme et renoncera a sa vie d’époux et de peintre très prometteuse, pourtant.
02:00 heures de screening,donc,  pour raconter les frontieres fabuleusement
 floues du genre sexuel , la tenacite des archétypes sociaux et l’improbabilité de nos palpitations, celles les plus secrètes.
« The Danish Girl » est un récit sur la férocité des rivalités féminines.  Un panoramique sur le tumulte au milieu duquel s’affrontent violemment deux femmes qui aiment puissamment et qui ne devront leur survie qu’a la disparition de l’une d’entre elle.
Eddie Redmayn -Lili dans le film porte magistralement l’histoire vraie d’Einar Wegener , un peintre à succès et l’une des premières personnes à subir une intervention chirurgicale de changement de sexe- signe avec ce foisonnement de pellicules une sincère introspection dont personne n’est a l’abri  dans cette culture du tout définitif.

Avis du  cinéphile:
A voir  impérieusement pour la sublime direction photo et les nombreux plans filmés sur le mode impressionniste en plus de la prestation bluffante d’Eddy Redman et celle d’ Alicia Vikander pressentis tous les deux pour pour l’oscar 2016.

Fiche technique:
Realisateur:  Tom Hooper.
Directeur musical : Alexandre Desplat
Scénario : Lucinda Coxon.
Avec :Eddie Redmayne, Alicia Vikander, Matthias Schoenaerts, Ben Whishaw, Amber Heard
Durée : 02:00mn
Sortie:
Washington DC: 12 decembre 2015.
Londres: 01 janvier 2016.
Paris: 20 Janvier 2016.

 

 
2 Commentaires

Publié par le 13 décembre 2015 dans A pile et face, Arts Visuels

 

Étiquettes : , , , ,

2 réponses à “Fantôme de femme…

  1. bizak

    15 décembre 2015 at 16:43

    Époustouflant destin du commun des mortels, quand la vie peut , là où on l’attend le moins, être bouleversée par des situations anachroniques et qui par un incroyable bouleversement des mœurs ( je ne juge pas, je ne suis qu’un brin paille dans cette tourmente et extraordinaire vie sur terre), recompose nos défis d’humains face à situations impossibles à imaginer il n’y a pas si longtemps de ça. Le film,The danish Girl, qui paraît, dans sa bande annonce attrayant et intéressant , mérite à coup sur d’être vu. Merci Latifa pour tes billets qui sont vraiment hors du commun si on juge le retard qu’ont nos sociétés pour suivre le rythme de la vie sur terre.
    Bien à toi.

    J'aime

     
    • Jasmins de nuit

      16 décembre 2015 at 15:11

      Bonjour Bizak,
      La narration débute par un portrait couché sur une toile qui déborde et prend vie. Cette créature sortie tout droit de la tète du peintre bouleverse tout sur son passage et remet en question le propre de l’existence et sa duplicité.
      Le réalisateur dans ce long métrage a tenté, de mon point de vue, de cerner la Femme et en décline pour cela toutes les versions possibles et imaginables.
      La direction photo,pour sa part, sublime carrément la gente féminine a tel point que la gestuelle a la mode »elle » en devient un art en soi.
      Certains penseront a la création d’Einstein revue et corrigée et ils n’auront pas tort .
      « The Danish Girl » donne envie et invite a être femme. Cheers.

      J'aime

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :