RSS

En suspens…

14 Jan

Toute la splendeur des saisons douces semble s’être réfugiée dans ce coin du monde.
Mais avant cela , il y a eu le ciel gris, l’air pliant péniblement sous la masse des goutelettes glacées et des hommes, beaucoup d’hommes, se livrant yeux clos dans des aéroports noirs et blancs.
Encore un peu plus avant cela , il y’a eu des calendriers que l’on a inversé par un matin d’hiver. Faudrait peut etre expliquer qu’il se passe toujours un temps avant de penser a sauter les saisons.

Les nuits Emiraties c’est parfois des mains qui se cherchent furtivement dans l’obscurité d’une salle de concert, une princesse Géorgienne promenant ses six annees sur les notes de Beethoven ou alors un piano concerto N,4 in G major…  A quelques encablures de la,le monde se la jouait en minor.

 
2 Commentaires

Publié par le 14 janvier 2016 dans A pile et face

 

Étiquettes : , , , , , ,

2 réponses à “En suspens…

  1. bizak

    16 janvier 2016 at 13:14

    Que c’est agréable de te lire Latifa, tes mots pleins de poésie me ravivent et me mettent dans un tel ravissement. Et puis l’accompagnement d’une musique symphonique ajoute de l’enchantement. Merci pour ce petit délice, Latifa.

    J'aime

     
    • Anonyme

      25 janvier 2016 at 04:57

      Bonjour Bizak, inaugurer l’annee a coup de longues heures iodées, s’avère etre une lumineuse idee. Encore quelques jours avant de retrouver le grand froid de Washington. En attendant bien de bonnes choses a toi. Cheers.

      J'aime

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :