RSS

La villa Abdel Tif . Un demi siecle de vie artistique en Algerie.

08 Mar

 

 

 

Dans la trilogie des  fondations nationales (Villa Médicis, Casa de Vélasquez), la Villa Abd-el-Tif inscrit son histoire en Algérie, de 1907 à 1962.
Une pittoresque saga d’artistes, pensionnaires boursiers communément appelés « les Abd-el-Tif », se joue entre ombre et lumière, formes et couleurs dans cette ancienne villa turque édifiée sur les hauts d’Alger.
La situation privilégiée de cette villa de style mauresque était parfaitement destinée à recevoir des artistes ; ils vont s’y succéder pendant un demi-siècle et seront au nombre de quatre-vingt-sept, soixante-sept peintres et graveurs, dix-sept sculpteurs et un seul architecte. Nous retrouvons Nivelt et Dubois chez les hommes bleus du Hoggar, Le Poitevin au Tassili des Adjers, Bouviolle chez les Ouled-Naïls, de Buzon à Ouargla au passage de la mission Lhote, Dufresne et Launois dans les quartiers à matelots du port d’Alger, Jouve chez les lions de Delacroix et tous les Abd-el-Tif dans l’espace saharien de Fromentin, Alger restant le port d’attache.

extrait du livre:
-La villa Abdel Tif  . Un demi siecle de vie artistique en Algerie..

.

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 mars 2012 dans Arts Visuels

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :