RSS
Image

Less is more…

30 Oct

labirinto
« labirinto » olio su tela cm.100×70 Toile  de l’Artiste peintre Brahim Achir.

Il nommera sa toile le « Labirento » et cela tombe bien car j’y vois une certaine obsession de l’assemblage, une géométrie parfaitement parcellisée qui ressortirait le versatile, le multiple, le tourmenté presque animal de l’esprit.
Il laisserait croire qu’il décline le visuel/mémoriel  en tiroirs a en juger le  procédé pictural par couches successives de peur que l’image lui échappe, peut être.
Il s’imposera par ailleurs un véritable défi qui sera la gageure de consigner les détails. Pour ce faire il étoffera les failles en parsemant l’optique de franches taches de lumière étalées en arrière plan a la manière d’une voix off qui suggère, guide mais n’oblige en rien. Il reviendra a plusieurs reprises sur le relief et épaissira le feuilletage oculaire en fignolant l’effet
échos éraillé.  En découlera de cette virtuosité esthétique de la verticalité tranchante, du rugueux par pans entiers a chahuter le regard, a insuffler de la gêne pour finir par installer franchement une extrême tension. La didactique Achir consiste donc a nous hisser vers une graphie plus apaisée, des traits nets, arrondis, au final plus humains.  Avec le « Labirinto » nous sommes contre toute attente dans l’ordre de la réécriture de la plénitudes, du sensuel et le monde n’est autre qu’un pays  lisse comme le sein d’une femme.
Bravo Maestro.

 
4 Commentaires

Publié par le 30 octobre 2016 dans Arts Visuels

 

Étiquettes : , , , , ,

4 réponses à “Less is more…

  1. mourad Bouzid

    19 janvier 2017 at 17:11

    Vous maniez les mots comme le peintre avec sa palette qui se joue des couleurs. Ils s’entrechoquent et créent des étincelles comme des billes à jouer. Il y en a en verre, en argile, en agate..
    Ça sent bon le jasmin.

    Papillon de lune

    J'aime

     
    • Jasmins de nuit

      25 janvier 2017 at 22:18

      Bonsoir Mourad, tres beau recap coloré et sentant bon la méditerranée. Merci de votre passage sur cet espace.Cheers.

      J'aime

       
  2. Hakima Bédouani

    1 novembre 2016 at 05:56

    Joliment décrit, j’aime aussi le clip, sensations en adéquation avec la toile, merci pour le partage

    J'aime

     
    • Jasmins de nuit

      1 novembre 2016 at 12:21

      Hello Hakima,difficile de faire dire a la place de l’artiste particulièrement quand il s’agit d’un seul tableau faisant partie de toute une collection. L’artiste fait dans le figuratif avec cette femme/homme et sur laquelle nous pourrons decliner de longues et fastidieuses lectures. A l’opposé de ce que j’avais avancé dans le billet si dessus, une autre approche est possible en tenant compte cette fois des aplats graphiques, la femme en deviendrait l’explication de l’arrière plan. Une autre maniere d’expliquer la vie , l’inconscient collectif par la generosite de la femme. C’est du-moins ce que m’inspire l’hideuse actualite a propos de la gente feminine dans une tres proche campagne electorale. Ainsi nous pourrons calquer le ressenti sur un tas de fait qui ne traduiront, helas jamais comme il se doit, l’etat d’esprit du peintre au moment ultime de la creation. Cheers.

      J'aime

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :