RSS

Comme le »Baghrir » de Proust…

06 Août

Processed with VSCOcam with m5 preset

Le plaisir se construit en escalier. Du miel et du beurre a la base pour enduire les quelques mille trous du « baghrir » encore chaud.
Puis dans le désordre, goûter, rire, de gourmandise se lécher les doigts, fermer les yeux et se laisser porter par la délicatesse des souvenirs.
les réminiscences sentaient bon le parfum a la lavande de la grand mère rompue au travail de la pâte lisse et onctueuses.
C’est vous dire la portée de ces histoires de bouche et de coeur …Il y a toujours un bonheur presque enfantin a reproduire les gestes d’antan et ne pas se laisser rouiller par l’urbanité quotidienne.
L’Algérie en ce sens pourrait s’avérer un dosage précieux et parfois peu probable, d’une table d’été au fond du jardin par un matin a Bethesda ou partout ailleurs.
Bonjour a tous et bon appétit.

 
9 Commentaires

Publié par le 6 août 2015 dans A pile et face

 

Étiquettes :

9 réponses à “Comme le »Baghrir » de Proust…

  1. Fatima Remili

    10 août 2015 at 13:13

    Ma chère Latifa. Tu ne changeras jamais??? Les petites et simples choses de notre vie quotidienne deviennent belles et attractives dans tes écrits et tes images. Bravo !!!!! Grosses bises.

    J'aime

     
    • Jasmins de nuit

      10 août 2015 at 13:22

      Fatimaaaaaaaaaaaaaaaa,quel beau cadeau tu me fais la en passant me voir . Tu me manques ma grande.Boussettes.

      J'aime

       
  2. boudjemaa

    7 août 2015 at 02:13

    il faut etre un beghrirologue !

    J'aime

     
  3. bizak

    6 août 2015 at 23:42

    Finalement c’était une erreur de manipulation de mon adresse, email. « bizak » du 2eme commentaire et de celui-ci-là fonctionnent parfaitement. Bien à vous.

    J'aime

     
  4. bizak

    6 août 2015 at 23:34

    Merci pour votre commentaire, Jasmins de nuit. Je pensais que mon pseudo « bizak » devait vous orienter directement sur mon blog: bi-zakarium.blogspot.com
    Bonne journée.

    J'aime

     
  5. bizak

    6 août 2015 at 20:48

    El baghrir, Ah ! combien ma chère mère en faisait dans le temps ! Ils sont meilleurs encore, au réveil, le matin avant d’aller à l’école.

    J'aime

     
    • Jasmins de nuit

      6 août 2015 at 22:55

      Vous avez raison,c’est d’une pate de tendresse dont il s’agit.Cheers et merci de votre passage.

      J'aime

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :