RSS

Archives de Tag: voyage

Un été a la maison…

Processed with VSCOcam with b5 preset photo 2 (1) Processed with VSCOcam with b5 preset photo 1 (10)
Il s’agit essentiellement de fragments autobiographiques que nous calerons entre la fin du mois de juillet et la première semaine du mois d’août de l’année en cours…Du soleil en plusieurs fois vingt quatre heures pour tricoter une résonance,pour faire tinter l’affection,.

Une nappe blanche en lin ,des tasses en fine porcelaine Japonaise et l’odeur des croissants en déclinaison a un infini de possibilités du temps..le but étant celui de dérouler une esthétique a partir des gestes de tous les jours .
l’art de la poésie est un superbe éclat de rire devant sa tasse de café embaumant le parfum de vanille … Les palpitations bienfaisantes habillent l’espace et l’hymne a la vie se joue en famille.
les bonheurs simples en cette saison survolent les options exclusivement binaires du bien et du mal .
Superbes échappées du subtil durant lesquelles l’infime banal prend un sens extrême:
une famille se réunit,une famille se vit et revit… Face aux décalages horaires et aux Aéroports débordants ,des âmes, la devant nous, suivent les chemins des attentions fragiles.

Les vacances d’été ,suprême éclat de rire ,suprême éclat de vie.

 

 
2 Commentaires

Publié par le 8 août 2014 dans A pile et face

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Des doigts… très bavards.

malleJour J.
A courir .
A enjamber les feux rouges.
La ville est un immense trampoline et des crayons de couleurs en veux tu en voila afin de tout recommencer depuis le début…
Faut croire que cela s’apprend de plaisir en plaisir ,nous tâtons la température,questionnons les valises et vérifions les pense- bêtes.
Passeport,carte de crédit,billet électronique et nous fixons le large pour mieux mesurer notre chance…Transcrire le plaisir cela peut passer par des doigts très bavards ou par des itinéraires surprenants et passer de l’automne a l’été sans préambule restera un talent rare et précieux que seule la fantaisie humaine peut permettre .
Passeport,carte de crédit,billet électronique,le baladin se promettait de rencontrer les mots …
Et l’alphabet entière était enfuie, depuis un moment déjà, dans les vielles malles des femmes Algéroises dans un coin de leur appartement…
L.K.
[to be continued]

 
Poster un commentaire

Publié par le 24 octobre 2013 dans A pile et face

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Vidéo

Des valises discrètes…

« Il y a d’abord ces milliers de valises discrètes puis je finis par trouver un petit recoin dans cet immence aéroport ..
le début prend la forme de l’amorce difficile des longs périples nostalgiques qu’entament certains voyageurs …je préfère me concentrer sur l’émotion, tellement bavarde de ces autres hommes du voyage, qui racontent l’extrême impatience de retrouver l’autre car la destination finale de tous les voyages c’est « l’autre ».
3h du matin et l’aéroport de Dubai croule sous le clinquant habituel…7h30 ,cet autre aéroport de Doha a du mal a contenir les flots de voyageurs tellement ils y sont a l’étroit ,Washington est a portée de main , a quelques 13h de vol..lol
Ainsi va la vie des aéroports au milieu des annonces souvent inaudibles des hotesses ,le brouhaha du Duty free et les cafés au gout kilométrique..
Mon voisin dans l’avion est un homme au grand coeur ,il rentre a l’instant de Katmandou ou il a aidé a construire des maisons pour les orphelins…sa voix trahie une émotion toute fraîche…nous rions discrètement de cet autre voyageur en tenue de sport une bouteille d’Evian a la main qui expliquait a tout le monde la nécessité d’amenager une salle de gym a bord des vols long courrier… idée a creuser en tout cas…
Je regarde un premier film, puis un 2e pour finir par me réfugier dans le livre de Anouar ben Malek « O Maria » et c’est a ce moment précis que commence le vrai voyage…je reviendrai sur ce livre plus en détails.
épuisés nous arrivons enfin a destination , contrôle de douane tres fluide et le « welcome home » des officiers souriants nous déride un chouia….Re-valises et taxi a la sortie et…
Le comité d’acceuil s’appelle une lumière magnifique et un ciel limpide …Washington joue la carte de la séduction et ça lui va tellement bien …je respire a plein poumons les molécules de chlorophylles et retrouve ma maison avec beaucoup de sérénité.
Arroser les plantes , ouvrir les fenêtres ,prendre une douche, répondre au tel et récupérer le courrier en retard avant de s’écrouler avec délice ds son lit… Réveil brumeux a 4heure du matin -décalage horaire oblige-et la rédaction de ces lignes avant de retrouver encore une fois le sommeil..
Mais qu’est ce que ça serait bien de retrouver la vue sur mer de la maison d’Abou Dhabi au bout du Jardin de ma maison de Bethesda!… lol .

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 août 2012 dans A pile et face

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

New York 34th floor…

 Hôtel Intercontinental , 34e étage et New York est a mes pieds….Je prends l’ascenseur et en moins de deux je suis au Lounge….Ambiance très épurée , Jardin japonnais coté pile et ambiance cosy avec feu de cheminée a l’appui , coté  face.
Il faut dire que l’on cultive le coté » frenchy moderne chic » par ici et l’on pousse la coquetterie jusqu’à nommer le restaurant de l’appellation très suggestive : « ça va » . Prière de prononcer a l’Américaine en prolongeant le dernier « A »…
Le monde entier est la ,des hommes bienveillants et souriants  venus prendre l’apéro   , des dames très chics dont quelques unes  déclinaient  une longue chevelure  foncée  épaisse qui encadrait de grands yeux  noirs veloutés  tracées finement au khôl….Ces dames étaient en famille apparemment avec maris  – il y en avait un qui arborait un maillot de l’équipe nationale de football Qatari.  Les enfants étaient de la partie et surtout très détendus et pas du tout intimidés…
Les notes jazzy qui me parvenaient du bar conféraient a cette ambiance quelque chose d’irréel .. Une sorte de nuage au delà du monde et de ses tracas si multiples , confus et surtout dramatiques…

Dans ce lounge au  cœur de Manhattan, il n’y avait pas de place aux différents ethniques , aux révolutions et aux dictats  des différentes religions …le tout était harmonie et zénitude…
Non,je ne juge personne mais je constate seulement que la quiétude est possible  a partir de 400$ la nuitée sans petit déjeuner évidemment… 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 
2 Commentaires

Publié par le 24 mars 2012 dans A pile et face

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,