RSS

Archives Mensuelles: juillet 2012

Vidéo

« Le luxe a l’etat pur » est un label Berluti

Pour sa collection 2013 la célèbre maison Berluti, de souliers et d’articles de maroquinerie de luxe exclusivement masculins a transformé les Jardins du Palais Royal en un jardin privé ou des hommes très années 50 se livrent dans de délicats tableaux vivants
Une mise en scène grandiose d’Alexandre de Betak et des image inedites comme celle des derbies disposées en un magnifique arc en ciel sur la Pelouse interdite ou cette autre de mannequins de tous âges qui se baladent dans les jardins et enfin des souliers en cuir cachés dans les haies.
Du luxe à l’état pur et c’est du Berluti.

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 juillet 2012 dans Mode & Art de vivre

 

Étiquettes : , , , , , ,

Gaultier 2013 ou la Confusion des genres…

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Référence aux années 1920 chez Gaultier collection  2013 ,une époque où les hommes travestissaient leurs apparences dans des clubs où se côtoyaient  le tout Paris  .

Confusion des genres donc , plusieurs hommes s’immiscent   comme souvent chez Gaultier, dans ce défilé de haute couture, un artisanat par définition féminin …les mannequins  paraissent plutôt costumés qu’habillés  ,fracs et hauts-de-forme , beaucoup de noir, de rigueur avec quelques explosions de couleur et de métal . 
le masculin-féminin,  une religion chez  Gaultier, est passé en revue en smoking  et en « jumpsuit » , Un runway  assez lugubre en somme qui relevait  plus du bal masque  que de la haute couture.
Les invites garderont  cependant en mémoire  le clin  d’oeil à l’affaire DSK, la silhouette intitulée « chambre 2806 » est une robe longue en velours noir sous les seins dont le buste est entièrement transparent sous un voile de mousseline.  .
De cette confusion des genres dira un spécialiste de la mode , ne demeure  au final que le mot confusion.

une robe longue en velours noir sous les seins dont le buste est entièrement transparent .

une tenue baptisée « chambre 2806 », en référence à la suite occupée par Dominique Strauss-Kahn   au Sofitel de New York et sa scandaleuse affaire .

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 juillet 2012 dans Mode & Art de vivre

 

Étiquettes : , , , , ,

Un immense champs de blés…

Le café  Léopold du centre ville  peinait a respirer  sous les fortes chaleurs en ce mercredi du mois de juillet .  Mon rendez-vous est un joli brin de femme avec un sourire qui fait  et fera tourner la tête a plus d’un…

Grande , élancée avec une élégance naturelle ,Houda  tentait de vaincre sa timidité que trahissait la délicate rougeur dont s’empourpraient  ses joues… passés  les premiers instants ,la promiscuité  déploie ces ailes et l’exile devient déchiffrable puisqu’il parlait Algérien… 
Thé  glacé  ,jus d’orange ,mousse au chocolat fourrée aux amandes et les rues de la capitale  qui défilaient devant nous au rythme des anecdotes ..De Kouba a Bab el Oued , Alger  fascinait  , émerveillait et nous offrait un instant vrai.
Washington s’effaçait petit a petit  pour faire place  a notre  lyrisme Méditerranéen quand on nous annonce une tempête imminente …Pas le temps de compter jusqu’à trois et la terrasse du café ruisselait littéralement  sous l’averse précipitée et soutenue  ..
Des quidams surpris  par la pluie s’engouffraient par paquets entiers dans le salon de thé dans un brouhaha  presque jovial , je  regarde  alors non sans effroi mes chaussures en daim  couleur  lilas  de chez  Heyraud ,payés a Paris  l’été dernier ,la modique somme de deux cent et quelques   poussieres  d’euros…
En l’espace de quelques secondes  notre décision était prise et nous quittons Houda et moi , le café la tête haute et les pieds merveilleusement nus. lol.
La voiture était a quelques deux cent mètres de la , j’avançais avec ma petite jupe en dentelle ,mon haut en soie et mon foulard mélange pachmina /soie, mon sac LV  et  surtout  pieds nus  sous les sourires complices et amusés  que l’on me renvoyait et  les « Hi » appuyés des promeneurs .
Ainsi vont les journées d’été a Washington  DC  entre rencontres intelligentes et promenades improvisées  sous la pluie … La fantaisie  s’éveille et efface majestueusement  mes appréhensions de citadine et  du coup mes pieds nus frôlaient avec ravissement un immense  champs de blés …

.

 
8 Commentaires

Publié par le 19 juillet 2012 dans A pile et face

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

فلفل عكري…..Paprika

Washington DC , été 2012  Le grand boulevard de Georgetown , le coeur de la cité , étalait sous le soleil  son  trop plein  de  boutiques a la mode de terrasses de cafés et de restaurants… les trottoirs  grouillaient de monde qui se frôlait ,se regardait et se saluait.
l’été est la ,bien la avec cette atmosphère vaporeuse,propice aux ballades et a la débauche du regard…
Je fais don au soleil de mes réflexes de citadine avertie et me laisse prendre au  jeux  des rues qui s’ouvraient sur d’autres ruelles  donnant sur des petites allées conduisant à  des petits accès…
la vielle ville se montrait  du coup plus bavarde et me livrait ses petits jardins…véritables petites parcelles du désir a l’image de ce carré de tournesols dorés qui caressaient du regard la rivière du Potomac  …. Plus loin, deux chaises ,une table et un vélo complétaient ce tableau  bucolique ,inattendu et surtout inédit.
Le passage initiatique promettait ainsi plus d’une surprise et il aurait été dommage de s’arrêter a la première gare.
je choisis donc  la magie  et son pari difficile  et pousse la quête sur cette ligne du coeur jusqu’à  la porte  de la coquette  enseigne »Spices and Teas » et c’est comme si je penetrais  le monde des  mythes..
Le temps  s’arrête  et je me retrouve  en conversation avec mes sens…les effluves de lavande  ,le jasmin,le thé blanc a la rose, les herbes de provence ,la citronnelle , la muscade,La Menthe ,l’anis ,le cumin ,la cardamome … Autant  de parfums qui vous enivrent et vous plongent dans une sorte d’ atmosphère lyrique…Non, nous sommes décidément dans l’ordre du désir.
je plonge mon nez dans les bocaux et respire  un monde suave et caréssant …
le monde entier s’est donné rendez-vous  dans ce palais enchanté et je caresse du doigt la  poudre veloutée  de » rass al hanout » et cette autre flamboyante du  » felfel aakri ».
les distances s’effacent et je suis  sur le seuil de toutes les casbahs d’Algérie et recouvre ainsi d’une épice a l’autre mon identité culinaire et cela me fait vivre et cela me fait vibrer.

 
2 Commentaires

Publié par le 8 juillet 2012 dans A pile et face

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Femmes Algeriennes dans leurs appartements…

Ce n’était pas tout a fait la nuit mais le soleil s’était retiré depuis un moment deja et sous cette lumière bleuâtre et fragile je voyais la silhouette qui remontait la rue . 
 On apercevait au départ le corps drapé de voile blanc, léger et surtout précieux car tissé de soie pure et rayé de fils d’or et d’argent .
Puis me parvenait Le bruit des talons claquants et urbains…des sons auxquels j’étais habitue car il s’agissait des notes de la médina .
le haik laissait deviner les épaules fragiles, la taille fine et l’ondulation du corps racontant une grâce millénaire qui remonterait jusqu’au porte d’Istanbul….
la voilette courte en dentelle ne laissait voir du visage que les yeux d’un noir profond au regard  caressant  … le mouvement des lourds cils noirs et recourbés soulignait délicieusement cette intensité unique et  dangereusement  bouleversante.
A défaut de voir le visage on glisse vers les jambes galbées  et marbrées que laissait entrevoir la fente du serouel Algerois ..le contact de l’étoffe avec la peau noyait la silhouette dans une douce mélodie de froufrous soyeux.. 
Volupté , désir, beauté , féminité, raffinement sobriété autant de respirations pour raconter l’Algérienne en haik qui venait tous les soirs chatouiller mes rêves …ceux d’une petite fille en plein balbutiements  » chrysalides ».

 
10 Commentaires

Publié par le 5 juillet 2012 dans A pile et face

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Happy independence day Algeria!

  •   
     » l’Algérie qu’on insulte dans tous ses gestes quotidiens
    rappellera que la discorde ne naît jamais d’un malentendu
    mais de la méconnaissance et de l’irrespect ».

    Le quai aux fleurs ne répond plus de Malek Haddad 

     
 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juillet 2012 dans musiques et videos

 

Étiquettes : , , , , ,

L’Algerie,une prière …

Washington DC,dimanche 2juillet,16h et c’est le début du pèlerinage…C’est aussi l’impact de millions d’histoires que l’on nous a  raconté  50ans durant.
Certes nous n’avons pas un vocabulaire commun pour décrire cette histoire d’amour plus réel que le réel…Nous sommes assurément devant le témoignage d’une vie. 

« Kassaman »made in USA:

L’image de départ est une chorale …Lina,Yannis,Adam,Khalil,Idhir,Nesma,Mimi,Sarah sont de ceux qui ont choisis d’écrire l’histoire de l’Algérie 2012 avec la voix.La plupart d’entre eux ne connaissent pas l’Algérie ou vaguement mais  lorsqu’ils entonnèrent en coeur  l’hymne national Algérien,  la passion s’est littéralement intensifié jusqu’au sublime.

Dites le en dansant:

Le tempo est quelque chose d’inexplicable et quand l’audace et la liberté s’y mêlent cela  donne  de véritables portraits vivants d’Algeriens haussant haut les couleurs de la Kabylie,des Aures,de l’Oranie ,du Hoggar ,du centre et de l’est… la danse   était l’ultime cri d’amour lancé a  la terre  de ses ancêtres…Le defis etait de taille mais ce serait sans compter sur la grâce et l’art du sillage …le coeur des jeunes Algeriens a fait la différence ce soir  .Bravo les  Artistes.

L’Algérie, une prière:

Évoquer l’Algérie pour tous ces visages présents lors de cette soirée n’étaient pas seulement  la narration d’une histoire d’amour vécue. La quête de ce soir vous l’aurez compris et celle de pouvoir retrouver sa terre natale  et de toucher la note de fond et c’est encore plus vaste.

PS:
Merci a tous ceux qui ont permis de concrétiser le reve.cheers.

 
4 Commentaires

Publié par le 2 juillet 2012 dans A pile et face

 

Étiquettes : , , , , , , ,